Coûts, coût de l’architecte

Une question importante lors du démarrage d’un projet est « Qu’est-ce que cela va coûter?»

Jusqu’à ce qu’un projet soit défini, cela peut être une question difficile. Les coûts varient considérablement selon le site, sa topographie ou son sous-sol, la conception, l’emplacement, l’efficacité potentielle due à la répétition ou les systèmes choisis. Par exemple, faire 10 unités de maison de ville dans les bas sur terrain plat, pourrait coûter 1200,00€/m², mais une villa personnalisé à la Montagne au-dessus de St Denis peut aller jusqu’à 2000,00€/m² voire plus avec aménagements terrain et piscine…

Toutefois, que ce soit pour un architecte, un maitre d’œuvre, un promoteur, ou un particulier, le prix du m3 de béton reste le même, le prix de la pierre reconstituée, ou d’une même baie avec les mêmes caractéristiques bien sûr, reste le même, il en va de même avec n’importe lequel des matériaux de construction employé. Seul le coût varie en fonction des quantités, du lieu de livraison, ou de la technicité de l’entreprise… En aucun cas le coût d’une maison d’architecte n’est plus cher!

|En cas de surévaluation des honoraires de maîtrise d’œuvre, le risque se limite à cet excédent, alors qu’en cas de sous-évaluation, le risque est beaucoup plus grave puisqu’il porte sur la valeur de l’ouvrage et le coût de son exploitation pendant des décennies. (Commission centrale des marchés,1973)

Le but est d’aligner les coûts de votre projet  sur le budget alloué.

Une des meilleures façons de le faire, consiste à utiliser des ratios au m² corps d’état par corps d’état, basés sur une moyenne d’opérations récentes, de les comparer en premier lieu en pourcentages correspondants au budget alloué et de déterminer l’adéquation avec vos ambitions et votre programme. Ces chiffres du budget général après mise au point et détermination des honoraires correspondants à la mission confiée sera achevée à la fin de l’esquisse (ESQ=conception schématique). Si cette estimation préliminaire correspond au projet de budget, nous proposons de passer à la phase suivante (conception d’élaboration des phases suivantes (APS et APD : projets personnalisés).

Déjà dès cette phase, s’il s’avérait que cette estimation ne peut s’aligner, nous apporterions les modifications nécessaires à la conception. Dans tous les cas, il est préférable de le faire le plus tôt possible dans ce processus d’élaboration, d’où le fait que l’ingénierie et les documents  (plans) ne seront développés et créés qu’après adéquation de l’estimation avec les coûts projetés.

Pensés, dessins de qualité, matériaux respectueux de l’environnement, systèmes de construction efficace et prix compétitifs sont les éléments qui rendent les projets « aarum » uniques et personnels.
Le reste des coûts associés au projet est ce qui nous est induit et imposé comme coûts de site :

  • Préparation du site coûts (nettoyage, déboisement, excavation/terrassements, réseaux, assainissement, accès, clôtures, fondations, drainage, soutènements etc..)
  • Raccordement de la construction aux services publics et concessionnaires
  • Taxes diverses de raccordement et de permis de construire (TLNE, CAUE,…)
  • Améliorations du site (terrasses, patios, gradinage final, allées, plantations etc..).

Les coûts de site (hors taxes) peuvent varier de 60 €/ m² (c’est-à-dire un site plat avec bon sol, fondations simples et améliorations du site minimal) à plus de 250€/m² (c’est-à-dire un site avec de la mauvaise terre ou pentu nécessitant un système plus élaboré de fondation, re-compactage sol ou terrassements massifs… ou sur site complètement sous-équipé qui nécessite de long raccordements et voirie, etc..).

Vous pouvez voir que bien que nous ayons une bonne idée des coûts de construction pour la majorité des projets, le site a un impact énorme sur l’ensemble des coûts (comme avec n’importe quelle maison de promoteur, d’artisan ou de maitre d’œuvre…).

 

|Il est urgent que les architectes puissent travailler sereinement, certains de voir leurs efforts rémunérés à leur juste valeur.(F. Loos président de l’ADEME)

< Retour à « Ce que nous faisons »

Publicité